ANNEXE IX

************

LES SCHEMAS DE CONFIGURATION (TOPOGRAPHIES)

DE CIRCUITS INTEGRES

 

   

Article Premier

Définitions

 

Aux fins de la présente Annexe, on entend par :

 

 a)  ‘‘ circuit intégré ’’ un produit, sous sa forme finale ou sous une forme intermédiaire, dans lequel les éléments, dont l'un au moins est un élément actif,

et  tout  ou  partie  des  interconnexions  font  partie  intégrante  du  corps  ou  de  la surface  d'une  pièce  de  matériau  et  qui  est  destiné  à  accomplir  une  fonction électronique ;

 

 b)  ‘‘schéma  de  configuration’’  (synonyme  de  ‘‘ topographie ’’)  la  disposition tridimensionnelle,  quelle  que  soit  son  expression  des  éléments,  dont  l'un  au moins est un élément actif, et de tout ou partie des interconnexions d'un circuit intégré,  ou  une  telle  disposition  tridimensionnelle  préparée  pour  un  circuit intégré destiné à être fabriqué ;

 

 c) ‘‘ titulaire ’’, la personne physique ou morale qui doit être considérée comme bénéficiaire de la protection visée à l'article 5.

 

Article 2

Objet et protection

 

1)  Les  schémas  de  configuration  de  circuits  intégrés  peuvent  être protégés en vertu  de  la  présente Annexe  si,  et  dans  la  mesure    ils  sont  originaux  au sens de l'article 3 ci-après.  

 

2)  Un  enregistrement  ne  peut  être  demandé  que  si  le  schéma  de configuration  n'a  pas  encore  fait  l'objet  d'une  exploitation  commerciale,  ou  s'il  a  fait l'objet d'une telle exploitation depuis deux ans au plus, où que ce soit dans le monde.

 

Article 3

Originalité

 

1)  Un  schéma  de  configuration  est  réputé  original  s'il  est  le  fruit  de l'effort intellectuel  de  son  créateur  et  si,  au  moment  de  sa  création,  il  n'est  pas courant pour les créateurs de schémas de configuration et les fabricants de circuits intégrés. 

 

2)  Un  schéma  de  configuration  qui  consiste  en  une  combinaison d'éléments et d'interconnexions  qui  sont  courants  n'est  protégé  que  si  la  combinaison, prise dans son ensemble est originale au sens de l'alinéa 1).

 

Article 4

Droit à la protection

 

1)  Le  droit  à  la  protection  du  schéma  de  configuration  appartient  au créateur du schéma.  Il  peut  être  cédé  ou  transféré  par  voie  de  succession.  Lorsque plusieurs  personnes  ont  créé  en  commun  un  schéma  de  configuration,  le droit leur appartient en commun.

 

2)  Lorsque  le  schéma  de  configuration  a  été  créé  en  exécution  d'un contrat d'entreprise ou de travail, le droit à la protection appartient, sauf stipulations contractuelles contraires, au maître de l'ouvrage ou à l'employeur.

 

Article 5

Droits conférés

 

La protection conférée en vertu de la présente Annexe est indépendante du fait que le circuit intégré qui incorpore le schéma de configuration protégé est ou n'est pas lui-même incorporé dans un article.  Sous réserve des dispositions des articles 6 et 15, sont illégaux les actes ci-après qui sont accomplis sans l'autorisation du titulaire :

 

a) reproduire, que ce soit par incorporation dans un circuit intégré ou autrement, la totalité du schéma de configuration protégé ou une partie de celui-ci, sauf s'il s'agit de reproduire une partie qui ne satisfait pas à l'exigence d'originalité visée à l.article 3 ;

 

b)  importer,  vendre  ou  distribuer  de  toute  autre  manière,  à  des  fins commerciales , le schéma de configuration protégé, un circuit intégré lequel  le schéma de configuration protégé est incorporé ou un article incorporant un tel circuit  intégré  dans  la  mesure    il  continue  de  contenir  un  schéma  de configuration reproduit de manière illicite.

 

Article 6

Limitation des droits conférés

 

1)  La  protection  conférée  à  un  schéma  de  configuration  en  vertu  de  la présente Annexe ne s'étend pas :

 

 a)  à  la  reproduction  du  schéma  de  configuration  protégé  à  des  fins privées  ou  à  la  seule  fin  d'évaluation,  d'analyse,  de  recherche  ou d'enseignement ;

 

b) à l'incorporation, dans un circuit intégré, d'un schéma de configuration créé sur la base d'une telle analyse ou évaluation et présentant lui-même une originalité au sens de l'article 3, ni à l'accomplissement, à l'égard de ce  schéma  de  configuration,  de  l'un  quelconque  des  actes  visés  à l'article 5 ;

 

c) à l'accomplissement de l'un quelconque des actes visés à l'article 5 b)  ci-dessus,  lorsque  l'acte  est  accompli  à  l'égard  d'un  schéma  de configuration protégé, ou d'un circuit intégré  dans lequel un tel schéma de configuration est incorporé, qui a été mis sur le marché par le titulaire ou avec son consentement, 

 

d) à l'accomplissement de l'un quelconque des actes visés à l'article 5 b) à   l'égard  d'un  circuit  intégré  incorporant  un  schéma  de configuration  reproduit  de  façon  illicite  ou  d'un  quelconque  article incorporant  un  schéma  de  configuration  reproduit  de  façon  illicite  ou d'un  quelconque  article  incorporant  un  tel  circuit  intégré,  lorsque  la personne  accomplissant  ou  faisant  accomplir  cet  acte  ne  savait  pas  et n'avait pas de raison  valable de savoir, en achetant le circuit intégré ou l'article incorporant un tel circuit intégré, qu'il incorporait un schéma de configuration  reproduit  de  façon  illicite  ;  cependant,  une  fois  cette personne dûment avisée que le schéma de configuration a été reproduit de façon illicite, elle pourra accomplir l'un quelconque des actes susvisés à l'égard des seuls stocks dont elle disposait ou quelle avait commandés avant  d'être  ainsi  avisée  et  sera  tenue  de  verser  au  titulaire  une  somme équivalant  à  la  redevance  raisonnable  qui  serait  exigible  dans  le  cadre d'une licence librement négociée pour un tel schéma de configuration ; 

 

 e) à l'accomplissement de l'un quelconque des actes visés à l'article 5 b),  lorsque  l'acte  est  accompli  à  l'égard  d'un  schéma  de  configuration original identique qui a été créé indépendamment par un tiers.

 

Article 7

Commencement et durée de la protection

 

1)  La  protection  conférée  à  un  schéma  de  configuration  en  vertu  de  la présente Annexe prend effet :

 

 a)  à  la  date  de  la  première  exploitation  commerciale  du  schéma  de configuration, où que ce soit dans le monde, par le titulaire ou avec son consentement, à condition qu'une demande de protection soit déposée par le  titulaire  auprès  du  Ministère  chargé  de  la  propriété  industrielle  ou  à

l' Organisation dans le délai visé à l'article 2.2) ; ou 

 

   b) à la date de dépôt attribuée à la demande d'enregistrement du schéma de  configuration  déposée  par  le  titulaire, si le schéma  de  configuration  n'a pas fait l'objet auparavant d'une exploitation commerciale où que ce soit dans le monde.

 

2)  La  protection  conférée  à  un  schéma  de  configuration  en  vertu  de  la présente Annexe cesse à la fin de la dixième année civile qui suit la date à laquelle elle a pris effet.

 

Article 8

Dépôt de la demande

 

1)  Pour  chaque  schéma  de  configuration,  il  y  a  lieu  de  déposer  une demande distincte.

 

2)  Quiconque veut obtenir un certificat d'enregistrement d'un schéma de configuration  doit  déposer  ou  adresser  par  pli  recommandé  avec  demande d'avis  de  réception  à  l'Organisation  ou  au  Ministère  chargé  de  la  propriété industrielle un dossier contenant :

 

a) une requête en enregistrement du schéma de configuration au registre des  schémas  de  configuration  en  nombre  d'exemplaires  suffisants,  ainsi qu'une description brève et précise du schéma ;

 

b) la pièce justificative du versement à l'Organisation de la taxe de dépôt et de publication ;

   

c) une description brève et précise du schéma ;

 

d)  le  nom,  l'adresse,  la  nationalité  et,  si  elle  est  différente  de  l'adresse indiquée, l'adresse de la résidence habituelle du déposant ;

 

e) le pouvoir du mandataire éventuel du déposant, une copie ou un dessin du  schéma  de  configuration,  ainsi  que  des  informations  définissant  la

fonction  électronique  que  le  circuit  intégré  est  destiné  à  accomplir  ; toutefois, le déposant peut exclure de la copie ou du dessin les parties qui  se rapportent à la façon de fabriquer le circuit intégré, à condition que les parties  présentées  suffisent  à  permettre  l'identification  du  schéma  de configuration ;

 

 f)  la  date  de  la  première  exploitation  commerciale  du  schéma  de configuration    que  ce  soit  dans  le  monde  ou  l.indication  que  cette

exploitation n'a pas commencé ;

 

 g) des éléments établissant le droit à la protection visé à l'article 4.

 

Article 9

Irrecevabilité pour défaut de paiement

 

Aucune  demande  d'enregistrement  n'est  recevable  si  la  demande  n'est accompagnée d'une pièce constatant le versement de la taxe de dépôt et de publication.

 

Article 10

Date de dépôt

 

L' Organisation accorde comme date de dépôt, la date de réception de la demande rédigée  dans  une  de  ses  langues  de  travail,  au  Ministère  chargé  de  la  propriété industrielle,  ou  à  l'Organisation,  pour  autant  que,  au  moment  de  cette  réception,  la demande contienne :

 

a)  une  indication expresse ou implicite selon laquelle l'enregistrement d'un schéma de configuration est demandé ;

 

b) des indications permettant d'établir l'identité du déposant ;

 

c) une copie ou un dessin du schéma de configuration ;

 

d) un justificatif de paiement des taxes requises.

 

Article 11

Conditions de rejet

 

1)  Lorsque  la  demande  ne  satisfait  pas  aux  exigences  de  l'article  8,  à l'exclusion de la disposition de la lettre b), elle est renvoyée s'il y a lieu, au déposant ou à son mandataire, en l'invitant à régulariser les pièces dans le délai de trois mois à  compter  e  la  date  de  notification.    Ce  délai  peut  être  augmenté  de  trente jours  en  cas  de  nécessité  justifiée,  sur  requête  du  déposant  ou  de  son mandataire.  La demande ainsi régularisée dans ledit délai conserve la date de la demande initiale.

 

2)  Dans le cas où les pièces régularisées ne sont pas fournies dans le délai imparti, la demande d'enregistrement du schéma de configuration est rejetée.

 

3)  Aucune  demande  ne  peut  être  rejetée  en  vertu  de  l'alinéa  2)  précédent sans donner d'abord au déposant ou à son mandataire l'occasion de corriger ladite demande dans la mesure et selon les procédures prescrites.

   

Article 12

Examen

 

Pour toute demande  d'enregistrement d'un schéma de configuration, l'Organisation  examine  si  la  demande  satisfait  aux  exigences  des  articles    2  et  8 précédents,  sans  procéder  à  l'examen  de  l'originalité,  du  droit  du  déposant  à  la protection ou de l'exactitude des faits exposés dans la demande.

 

Article 13

Enregistrement

 

1)  Lorsque l'Organisation constate que la demande satisfait aux exigences des articles 2 et 8, elle enregistre le schéma de configuration dans le registre spécial  des  schémas  de  configuration  dans  lequel  elle  doit  ,  pour  chaque schéma  protégé,  effectuer  toutes  les  inscriptions  prévues  dans  la  présente Annexe.

 

2)  L'enregistrement  d'un  schéma  de  configuration  a  lieu  sur  décision  du Directeur  Général  de  l'Organisation  ou  sur  décision  d'un  fonctionnaire  de l'Organisation dûment autorisé par le Directeur Général.

 

3)  Avant l'enregistrement, toute demande de schéma de configuration peut être retirée par son auteur.  Les pièces déposées ne lui sont restituées que sur sa demande.

 

Article 14

Publication

 

L' Organisation  publie  pour  chaque  schéma  de  configuration  enregistré,  les données suivantes :

 

a) le numéro du schéma de configuration enregistré ;

 

b) le titre du schéma de configuration ;

 

c)  la  date  de  dépôt,  et  lorsqu'elle  est  indiquée  dans  la  demande  en  vertu  de l'article 8.2) d), la date de la première exploitation commerciale du schéma de  configuration où que ce soit dans le monde ;

 

d)  le  nom  et  l'adresse  du  titulaire  du  schéma  de  configuration,  sauf  si  celui-ci a demandé à ne pas figurer dans le certificat d'enregistrement ;

 

e) le nom et l'adresse du mandataire s'il y a en a un.

 

 

Article 15

Du registre spécial des schémas de configuration

 

1)  L' Organisation tient un registre .le registre spécial des schémas de configuration. dans lequel elle doit, pour chaque schéma protégé, effectuer toutes les inscriptions prévues dans la présente Annexe.

 

2)  Le  Conseil  d'Administration  fixe  par  voie  réglementaire  les  actes  qui doivent être inscrits sous peine d'inopposabilité aux tiers.

 

Article 16

Accès aux informations du registre spécial  des schémas de configuration

 

Toute  personne  peut  en  tout  temps  moyennant  paiement  de  la  taxe  prescrite, consulter  le  registre  spécial  des  schémas  de  configuration  de  l'Organisation  ou demander à ses frais, des renseignements, extraits ou copies de ces renseignements.

 

Article 17

Droit au transfert

 

Lorsque  le  contenu  essentiel  de  la  demande  a  été  emprunté  au  schéma  de configuration d'un tiers sans son consentement et que la demande a déjà donné lieu à un  enregistrement,  ce  tiers  peut,  par  requête,  demander  au  tribunal  civil  de  lui transférer l'enregistrement.

 

La  décision  portant  transfert  de  l'enregistrement  est  communiquée  à l'Organisation qui l'inscrit au registre spécial

 

Article 18

Transmission et cession des droits

 

1)  Les droits attachés à une demande d'enregistrement d'un schéma de configuration ou à un schéma de configuration sont transmissibles en totalité

ou en partie.

 

2)  Les  actes  comportant  soit  transmission  de  propriété  soit  concession  de droit d'exploitation  ou  cession  de  ce  droit,  soit  gage  ou  mainlevée  de  gage relativement  à  une  demande  d'enregistrement  d'un  schéma  de  configuration (topographie)  de  circuit  intégré  doivent  sous  peine  de  nullité,  être  constatés par écrit.

 

Article 19

Inscription des actes au registre spécial

 

1)  Les actes mentionnés à l'article précédent ne  sont opposables aux tiers que s'ils ont été inscrits au registre spécial des schémas de configuration tenu par l'Organisation ; un exemplaire des actes est conservé par l'Organisation.

 

2)  Dans les conditions fixées par voie réglementaire, l'Organisation délivre à tous ceux qui le requièrent une copie des inscriptions portées sur le registre spécial  des  schémas  de  configuration  ainsi  que  l'état  des  inscriptions subsistant  sur  les  schémas  de  configuration  donnés  en  gage  ou  un  certificat constatant qu'il n'en existe aucun.  

 

Article 20

Contrat de licence

 

1)  Le titulaire d'un schéma de configuration peut par contrat, concéder à une  personne  physique  ou morale  une  licence  lui  permettant  d'exploiter  le schéma de configuration protégé.

 

2)  La durée de la licence ne peut être supérieure à celle du schéma de configuration.

 

3)  Le contrat de licence doit être inscrit au registre spécial des schémas de  configuration.    Il  n'a  d'effet  envers  les  tiers  qu'après  inscription  au

registre  susvisé  et  publication  dans  les  formes  prescrites  par  le  règlement d'application de la présente Annexe.

 

4)  La licence est radiée du registre à la requête du titulaire du schéma de configuration  ou  du  concessionnaire  de  la  licence  sur  présentation  de  la

preuve de l'expiration ou de la résolution du contrat de licence.

 

5) Sauf stipulations contraires du contrat de licence, la concession d'une licence n'exclut pas, pour le concédant, ni la possibilité d'accorder des licences à  d'autres personnes sous réserve qu'il en avise le concédant, ni la possibilité d'accorder des licences à d'autres personnes sous réserve qu'il en avise le concessionnaire de la licence, ni celle d'exploiter lui-même le schéma de configuration protégé.

 

 6) La concession d'une licence exclusive exclut que le concédant de la licence accorde des licences à d'autres personnes et, en l'absence de stipulations contraires du contrat de licence, qu'il exploite lui-même le schéma de configuration protégé.

 

Article 21

Clauses nulles

 

1)  Sont  nulles,  les  clauses  contenues  dans  les  contrats  de  licence  ou convenues  en  relation  avec  ces  contrats  pour  autant  qu'elles  imposent  au concessionnaire  de  la  licence,  sur  le  plan  industriel  ou  commercial,  des limitations ne résultant pas des droits conférés par le schéma de configuration ou non nécessaires pour le maintien de ces droits.

 

2) Ne sont pas considérées comme des limitations visées à l'alinéa 1) précédent :

 

a)  les  restrictions  concernant  la  mesure,  l'étendue  ou  la  durée d'exploitation du schéma de configuration ;

 

b) l'obligation imposée au concessionnaire de la licence de s'abstenir de tout  acte  susceptible  de  porter  atteinte  à  la  validité  du  schéma  de configuration.

 

2)  Sauf  stipulations  contraires  du  contrat  de  licence,  la  licence  n'est  pas cessible  à  des  tiers  et  le  concessionnaire  de  la  licence  n'est  pas  autorisé  à accorder des sous licences.

 

Article 22

Constatation des clauses nulles

 

  La constatation des clauses  nulles visées à l'article 21 précédent est faite par le tribunal civil à la requête de toute partie intéressée.

 

Article 23

Licence non volontaire pour défaut d'exploitation

 

1)  Sur  requête  de  quiconque,  présentée  après  expiration  d'un  délai  de quatre ans à compter de la date du dépôt de la demande d'enregistrement du schéma de configuration  ou  de  trois  ans  à  compter  de  la  date  d'enregistrement  du schéma  de  configuration,  le  délai  qui  expire  le  plus  tard  devant  être appliqué, une licence non volontaire peut être accordée si l'une ou plusieurs des conditions suivantes sont remplies :

 

a) le schéma de configuration protégé n'est pas exploité sur le territoire de l'un des Etats membres, au moment où la requête est présentée ; ou  

b)  l'exploitation,  sur  le  territoire  susvisé,  du  schéma  de  configuration protégé ne satisfait pas à des conditions raisonnables de la demande du produit protégé ;  

c) en raison du refus du titulaire du schéma de configuration d'accorder des  licences  à  des  conditions  et  modalités  commerciales  raisonnables, l'établissement ou le développement d'activités industrielles ou commerciales,  sur  le  territoire  susvisé,  subissent  injustement  et substantiellement un préjudice.

 

2)  Nonobstant les dispositions de l'alinéa 1) précédent, une licence non volontaire  ne  peut  être  accordée  si  le  titulaire  du  schéma  de  configuration justifie d'excuses légitimes du défaut d'exploitation.

 

Article 24

Requête en octroi de licence non volontaire

 

1)  La  requête  en  octroi  d'une  licence  non  volontaire  est  présentée  au tribunal civil du domicile du titulaire du schéma de configuration ou, si celui-

ci  est  domicilié  à  l'étranger,  auprès  du  tribunal  civil  du  lieu    il  a  élu domicile ou a constitué mandataire aux fins du dépôt. Seules sont admises les requêtes présentées par des personnes domiciliées sur le territoire de l'un des Etats membres.

 

Le titulaire du schéma de configuration ou son mandataire en sera avisé dans les meilleurs délais.

 

2)  La requête doit contenir : 

 

a)  le nom et l'adresse du requérant

 

b) le titre du schéma de configuration et le numéro du schéma de configuration dont la licence non volontaire est demandée ;

 

c) la preuve que l'exploitation industrielle, sur le territoire du schéma de configuration ne satisfait pas à des conditions raisonnables de la demande

du produit protégé ;

 

d)  en  cas  de  licence  non  volontaire  requise  en  vertu  des  dispositions  de l'article 23 précédent, une déclaration du requérant, aux termes de laquelle il  s'engage  à  exploiter  industriellement,  sur  l'un  des  territoires  des  Etats membres,  le  schéma  de  configuration  de manière  à  satisfaire  les  besoins du marché.

 

3)  La requête doit être accompagnée :

   

a)  de  la  preuve  que  le  requérant  s'est  préalablement  adressé  par  lettre recommandée  au  titulaire  du  schéma  de  configuration  en  lui  demandant une licence contractuelle mais qu'il n'a pas pu obtenir de lui   une  telle licence à des conditions et modalités commerciales raisonnables ainsi que dans un délai raisonnable;

 

b) de la preuve que le requérant est capable d'exploiter industriellement le schéma de configuration protégé.

 

Article 25

Octroi de licence non volontaire

 

1)  Le  tribunal  civil  examine  si  la  requête  en  octroi  de  la  licence  non volontaire satisfait aux conditions fixées par l'article 24 précédent.  Si ladite demande ne satisfait pas aux conditions précitées, le tribunal la refuse.  Avant de refuser la requête, le tribunal informe le requérant du défaut présenté par sa requête en lui permettant d'y apporter la correction nécessaire.

 

2)  Lorsque  la  requête  en  octroi  de  licence  non  volontaire  satisfait  aux conditions fixées par l'article 24 précédent, le tribunal civil notifie la requête au titulaire du schéma de configuration concerné ainsi qu'à tout bénéficiaire d'une licence dont  le  nom  figure  au  registre  spécial  des  schémas  de  configuration,  en  les invitant à présenter, par écrit, dans un délai de trois mois, leurs observations sur  ladite  requête.    Ces  observations  sont  communiquées  au  requérant.    Le tribunal  civil  notifie  également  la  requête  à  toute  autorité  gouvernementale concernée.    Le  tribunal  civil  tient  une  audience  sur  la  requête  et  sur  les observations  reçues  ;  le  requérant,  le  titulaire  du  schéma  de  configuration, tout  bénéficiaire  d'une  licence  dont  le  nom  figure  au  registre  spécial  des schémas  de  configuration  et  toute  autorité  gouvernementale  concernée  sont invités à cette audience.

 

3)  Une  fois  achevée  la  procédure  prescrite  à  l'alinéa  2)  précédent,  le tribunal  civil  prend  une  décision  sur  la  requête,  soit  en  accordant  la  licence non volontaire soit en la refusant.

 

4) Si la licence non volontaire est accordée, la décision du tribunal civil fixe :

 

 a) le champ d'application de la licence, en précisant notamment les actes visés à l'article  premier, alinéa 2), de la présente Annexe, auxquels elle

s'étend et la période pour laquelle elle est accordée, étant entendu qu'une licence non volontaire accordée en vertu des  dispositions de l'article 23

précédent ne peut s'étendre à l'acte d'importer ;

 

   

 b) le montant de la compensation due par le bénéficiaire de la licence au titulaire  du  schéma  de  configuration,  en  l'absence  d'accord  entre  les

parties,  cette  compensation  devant,  toutes  les  circonstances  de  l'espèce dûment  prises  en  considération,  être  équitable. Le montant  pourra  faire l'objet d'une révision judiciaire

 

4)  La  décision  du  tribunal  civil  est  écrite  et  motivée.  Le  tribunal  civil communique  la  décision  à  l'Organisation  qui  l'enregistre.    Le  tribunal  civil publie  cette  décision  et  la  notifie  au  requérant  et  au  titulaire  du  schéma  de configuration.  L' Organisation notifie cette décision à tout bénéficiaire d'une licence dont le nom figure au registre spécial du schéma de configuration.

 

Article 2 6

Droits et obligations du bénéficiaire d'une licence non volontaire

 

1)  Après expiration du délai de recours fixé à l'article 29 de la présente Annexe ou  dès  qu'un  recours  a  été  liquidé  par  le maintien,  dans  sa  totalité  ou  en partie, de la décision par laquelle le tribunal  civil a accordé la licence non volontaire, l'octroi de cette dernière autorise son bénéficiaire à exploiter le schéma de configuration protégé, conformément aux conditions fixées dans la décision du tribunal civil ou dans la décision prise sur recours, et l'oblige à verser la compensation fixée dans les décisions susvisées.

 

2)  L'octroi  de  la  licence  non  volontaire  n'affecte  ni  les  contrats  de licence en vigueur  ni  les  licences  non  volontaires  en  vigueur  et  n'exclut  ni  la conclusion  d'autres  contrats  de  licence  ni  l'octroi  d'autres  licences  non volontaires.    Toutefois,  le  titulaire  du  schéma  de  configuration  ne  peut consentir à d'autres licenciés des conditions plus avantageuses que celles de la licence non volontaire.

 

Article 27

Limitation de la licence non volontaire

 

1)  Le bénéficiaire de la licence non volontaire ne peut sans le consentement du  titulaire  du  schéma  de  configuration,  donner  à  un  tiers  l'autorisation d'accomplir  les  actes  qu'il  est  autorisé  à  accomplir  en  vertu  de  ladite  licence non volontaire.

 

2)  Nonobstant  les  dispositions  de  l'alinéa  1)  précédent,  la  licence  non volontaire peut être transmise avec l'établissement du bénéficiaire de la licence ou avec la partie de cet établissement qui exploite le schéma de configuration protégé. Une telle transmission n'est pas valable sans l'autorisation du tribunal civil, Avant d'accorder l'autorisation, le tribunal civil met le titulaire du schéma de configuration en mesure de se faire entendre.  Le tribunal civil communique l'autorisation à l'Organisation qui l'enregistre et la publie.  Toute transmission autorisée  a  pour  effet  que  le  nouveau  bénéficiaire  de  la  licence  accepte  les mêmes  obligations  que  celles  qui  incombaient  à  l'ancien  bénéficiaire  de  la licence.

 

Article 28

Modification et retrait de la licence non volontaire

 

1)  Sur  requête  du  titulaire  du  schéma  de  configuration  ou  du bénéficiaire de la  licence non volontaire, le tribunal civil peut modifier la

décision  d'octroi  de  la  licence  non  volontaire  dans  la  mesure    des  faits nouveaux justifient une telle modification.

 

2)  Sur requête du titulaire du schéma de configuration, le tribunal civil retire la licence non volontaire :

 

a) si le motif de son octroi a cessé d'exister ;

 

b) si son bénéficiaire ne respecte pas le champ d'application de l'article 25.4)a) précédent ;

 

c) si son bénéficiaire est en retard dans le versement de la compensation visée à l'article 25. 4) b) précédent.

 

2)  Lorsque la licence non volontaire est retirée en vertu de la disposition de l'alinéa 2.a) précédent, un délai raisonnable est accordé au bénéficiaire de

la licence non volontaire pour cesser l'exploitation industrielle du schéma de configuration  au  cas    une  cessation  immédiate  entraînerait  pour  lui  un grave dommage.

 

3)  Les  dispositions  des  articles  24  et  25  de  la  présente  Annexe  sont applicables à la modification ou au retrait de la licence non volontaire.

 

Article 29

Recours

 

1)  Le titulaire du schéma de configuration, le bénéficiaire d'une licence dont le nom figure au registre spécial ou toute personne ayant requis l'octroi d'une licence non volontaire peuvent, dans un délai d'un mois, à compter de la publication visée aux articles 25.5) 27.2) ou 28.4) précédents, intenter un

recours auprès de la juridiction supérieure compétente, contre une décision prise en vertu des articles 25.3), 26.1) ou 27.

 

  2)  Le  recours  visé  à  l'alinéa  1)  précédent  et  attaquant  l'octroi  d'une licence  non  volontaire,  l'autorisation  de  transmettre  une  licence  non

volontaire ou la modification ou le retrait d'une licence non volontaire, est suspensif.

 

3)  La  décision  sur  le  recours  est  communiquée  à  l'Organisation  qui l'enregistre et la publie.

 

Article 30

Défense des droits conférés

 

1)  Tout bénéficiaire d'une licence contractuelle ou non volontaire peut, par  lettre  recommandée,  sommer  le  titulaire  d'un  schéma  de  configuration

d'introduire  les  actions  judiciaires  nécessaires  à  l'obtention  de  sanctions civiles  ou  pénales  pour  toute  violation,  indiquée  par  ledit  bénéficiaire,  des droits découlant du schéma de configuration.

 

2)  Si, dans un délai de trois mois suivant la sommation prévue à l'alinéa 1), le titulaire du schéma de configuration refuse ou néglige d'introduire les

actions visées audit alinéa précédent, le bénéficiaire de la licence qui a été enregistrée  peut  les  intenter  en  son  propre  nom,  sans  préjudice  pour  le titulaire du schéma de configuration, de son droit d'intervenir à l'action.

 

Article 31

Cessation des obligations du bénéficiaire de la licence non volontaire

 

Toute  action  en  nullité  du  schéma  de  configuration  doit  être  exercée  contre  le titulaire  du  schéma  de  configuration. Si  une  décision  de  justice  devenue  définitive constate la nullité du schéma de configuration, le titulaire de la licence non volontaire est libéré de toutes les obligations résultant de la décision lui accordant la licence non volontaire.

 

Article 32

Licence d'office

 

1)  Le  ministre  d.un  Etat  membre  peut  décider  que,  même  sans l'autorisation du titulaire,  un  organisme  public  ou  un  tiers  qu'il  a  désigné  peut  exploiter  le schéma de configuration sur le territoire de cet Etat lorsque :

 

 a)  l'intérêt  public,  notamment  la  sécurité  nationale,  l.alimentation,  la santé  ou  d'autres  secteurs  vitaux  de  l'économie  nationale  d'un  Etat membre  exigent  l'exploitation  d'un  schéma  de  configuration  protégé  à des fins publiques non commerciales ou que

 

 b)  un  organe  judiciaire  ou  administratif  juge  anticoncurrentielles  les modalités d'exploitation, par le titulaire ou son preneur de licence, d'un schéma de configuration protégé et lorsque le Ministre d'un Etat membre est  convaincu  que  l'exploitation  du  schéma  de  configuration conformément au présent article mettrait fin à ces pratiques.  

 

    L'autorisation  d'exploitation  est  limitée,  dans  sa  portée  et  sa  durée,  à l'objet  pour  lequel  elle  a  été  délivrée,  et  elle  est  destinée  principalement  à l'approvisionnement  du  marché  intérieur  de  l.Etat  membre.  Ce  droit     d'exploitation  est  non  exclusif  et  donne  lieu  au  paiement,  à  la  personne  du titulaire, d'une rémunération appropriée tenant compte de la  valeur économique de  l'autorisation  ministérielle,  telle  qu'elle  est  déterminée  dans  la  décision  du Ministre  et,  le  cas  échéant,  de  la  nécessité  de  lutter  contre  les  pratiques anticoncurrentielles.

 

2)  La  requête  sollicitant  l'autorisation  du  Ministre  doit  être accompagnée  de  preuves  attestant  que  le  titulaire  a  reçu,  de  la  part  de l'auteur de la requête, une demande de licence contractuelle, mais que celui-ci n'a pas pu obtenir la licence à des conditions commerciales raisonnables et dans un délai raisonnable.

 

3)  Sur  requête  du  titulaire  ou  du  bénéficiaire  de  l'autorisation,  le Ministre peut, après audition des parties, si l'une ou les deux souhaitent être entendues,  modifier  la  décision  autorisant  l'exploitation  du  schéma  de configuration dans la mesure justifiée par les circonstances.

 

4)  a)  Sur  requête  du  titulaire,  le  Ministre  retire  l'autorisation  s'il  est convaincu  que  les  circonstances  ayant  conduit  à  sa  décision  ont  cessé

d'exister et ne sont pas susceptibles de se reproduire, ou que le bénéficiaire de l'autorisation n'en a pas respecté les termes.

 

b)  Nonobstant  les  dispositions  du  sous-alinéa  a),  le  ministre  ne  retire  pas l'autorisation  s'il  est  convaincu  que  la  protection  des  intérêts  légitimes  du bénéficiaire de l'autorisation justifie le maintien de cette dernière.

 

5)  Lorsqu'un  tiers  a  été  désigné  par  le  Ministre,  l'autorisation  ne  peut être  transférée  qu'avec  l'entreprise  du  bénéficiaire  de  l'autorisation  ou  la partie de l'entreprise dans laquelle le schéma de configuration est exploité.

 

6)  Les  décisions  du  Ministre  prises  en  vertu  du  présent  article,  sont susceptibles  de recours devant le tribunal de l.Etat membre concerné.

 

Article 33

Radiation

 

1)  Toute  personne  intéressée  peut  demander  qu'un  schéma  de configuration soit  radié du registre au motif que :

 

a) le schéma de configuration ne peut être protégé en vertu des articles 2 et 3 ;

 

b)  le  titulaire  n'a  pas  qualité  pour  bénéficier  de  la  protection  prévue  à l'article 4 ;

 

c)  si  le  schéma  de  configuration  a  fait  l'objet  d'une  exploitation commerciale, où que ce soit dans le monde, avant le dépôt de la demande

d'enregistrement le concernant, cette demande n'a pas été déposée dans le délai   prescrit aux articles 2.2) et 7.1).

 

2)  Si  les  motifs  de  radiation  n'affectent  qu'une  partie  du  schéma  de configuration, la radiation n'est opérée que dans la mesure correspondante.

 

3)  La  requête  en  radiation  de  l'enregistrement  du  schéma  de configuration  fondée  sur  les  alinéas  1)  et  2)  doit  être  déposée  au  tribunal

sous forme écrite et être dûment motivée.

 

4)  Tout  enregistrement  ou  partie  d'enregistrement  d'un  schéma  de configuration  radié  est  réputé  nul  à  compter  de  la  date  à  laquelle  la

protection a pris effet.

 

5)  La  décision  définitive  du  tribunal  de  l.Etat  membre  concerné  est notifiée  au  Directeur  Général,  qui  l'inscrit  au  registre  spécial  et  publie  un

avis y relatif dès que possible.

 

Article 34

Atteintes aux droits

 

Constitue  une  atteinte  aux  droits  attachés  à  un  schéma  de  configuration, l'accomplissement de l'un quelconque des actes qualifiés d'illégaux par l'article 5.

 

 

Article 35

Recours en cas d'atteinte aux droits

 

Sur requête du titulaire, ou de son preneur de licence si celui-ci a demandé au titulaire d'engager une action en justice en vue d'obtenir une réparation déterminée et que le titulaire a refusé ou négligé de le faire dans un délai raisonnable, le tribunal peut ordonner  toute mesure  destinée  à  faire  cesser  une  atteinte  ou  à  prévenir  une  atteinte imminente, octroyer des dommages-intérêts et mettre en œuvre  tout autre moyen de sanction prévu par la législation.

 

 

Article 36

Pénalités pour atteintes aux droits

 

  Quiconque, sciemment et sans autorisation, accomplit l'un quelconque des actes qualifiés d'illégaux par l'article 5 se rend coupable d'un délit passible d'une amende de 1 000 000 à 6 000 000 Francs CFA ou d'un emprisonnement n'excédant pas six mois, ou de ces deux peines.

 

Article 37

Autres pénalités

 

Le  tribunal  peut  aussi  ordonner  la  saisie,  la  confiscation  et  la  destruction  des schémas de configuration, circuits intégrés ou articles incriminés et de tous matériaux ou instruments ayant servi spécialement à la commission du délit.

 

 

Article 38

Juridictions compétentes

 

1)  Les actions civiles relatives aux schémas de configuration sont portées devant les tribunaux civils et jugées comme matières sommaires.

 

2)  En cas d'action intentée par la voie correctionnelle, si le prévenu soulève pour  sa  défense  des  questions  relatives  à  la  propriété  du  schéma  de configuration, le tribunal compétent statue sur l'exception.